Luther (TF1) – Chloé Jouannet : "J’avais envie de jouer quelque chose de différent"

Dans Luther, la comédienne de 23 ans livre une performance étonnante, bien loin de sa véritable personnalité. Entretien.

Alice est une psychopathe, un rôle inattendu pour vous… 

Chloé Jouannet : C’est vrai. J’avais envie de jouer quelque chose de différent de tout ce que j’avais déjà fait, et je n’avais encore jamais incarné une psychopathe. Je souhaitais aussi collaborer avec le réalisateur David Morley. Mon père (l’acteur Thomas Jouannet, ndlr) avait travaillé avec lui sur la série Contact, que j’avais adorée. David maîtrise bien les ambiances de fictions policières se déroulant en ville. 

Comment décririez-vous votre personnage ? 

Alice a un côté inhumain, car elle est extrêmement intelligente et manipulatrice. Elle n’hésite pas à faire mal pour obtenir ce qu’elle veut. Elle a tendance à considérer que tout ressemble à un jeu. Parallèlement, elle apprend à aimer quelqu’un pour la première fois, et ne sait pas comment s’y prendre, ce qui crée un lien particulier avec Luther. 

À lire également

Luther (TF1) Christopher Bayemi : “Dès sa sortie, j’ai regardé cette série britannique avec Idris Elba”

Effectivement, leur relation s’avère singulière… 

Galerie: Ces stars qui ont choisi de ne pas avoir d’enfants (Paris Match)

Oui, car il existe une ambiguïté. Selon moi, elle vient de Luther : alors qu’il reste attaché à son ex-femme et qu’il n’a pas réglé tous ses problèmes avec elle, il s’intéresse à Alice. De son côté, Alice lui fait comprendre qu’elle ne veut pas vivre sans lui. Du coup, elle cherche à lui plaire, mais elle est terrifiée et devient capable d’agresser tout le monde, pour que personne ne se mette entre eux. 

A-t-il été compliqué, pour vous, de l’incarner ? 

Si, pour la série Infidèle, je n’ai pas voulu m’inspirer de la version originelle, là, pour Luther, j’ai procédé autrement. J’ai d’abord beaucoup travaillé avec les costumières et le réalisateur, puis j’ai regardé le feuilleton anglais. Enfin, comme pour tout personnage, j’ai ensuite essayé de l’inventer dans ma tête. 

Quand avez-vous décidé de devenir comédienne ? 

Avec mes parents (Chloé Jouannet est aussi la fille d’Alexandra Lamy), je baigne dans ce milieu depuis que je suis née. J’ai ainsi pris des cours de théâtre et j’ai suivi les enseignements du conservatoire, à Londres. Néanmoins, comme tout le monde exerce le métier de comédien dans ma famille, je me suis quand même demandé si je ne devais pas faire autre chose, de la criminologie, par exemple. Finalement, j’ai su assez tard que je voulais devenir actrice, et c’est venu assez naturellement. 

À lire également

Luther (TF1) Que vaut l’adaptation française de la série britannique portée par Idris Elba ?

Votre intérêt pour la criminologie vous a-t-il aidée à comprendre certaines facettes d’Alice ? 

Quitte à en faire des cauchemars, c’est vrai que, avant de tourner dans Luther, j’avais déjà regardé tous les documentaires possibles sur les psychopathes. Cela m’a donc peut-être aidée. En tout cas, c’est très stimulant d’interpréter un personnage qui ne me ressemble pas du tout. 

Avez-vous déjà des projets pour cette année ? 

Oui, je suis en train de préparer le film de Jean-Jacques Annaud sur l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il devrait sortir courant 2022. J’y incarne un pompier. C’est un très beau rôle, qui me pousse à faire des choses complètement folles, comme courir dans des escaliers avec un équipement qui pèse 30 kg, éteindre des feux… 

Luther : tous les jeudis à 21h05 sur TF1

Interview Nicolas Palita 

Source: Lire L’Article Complet