Maid sur Netflix : Un drama familial prenant inspiré d'une histoire vraie, notre verdict

La série Maid sur Netflix raconte le quotidien effréné d’une mère célibataire qui tente de joindre les deux bouts pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille. Notre verdict.

Andie MacDowell et sa fille Margaret Qualley sont réunies au sein de la série Maid. Disponible depuis ce 1er octobre sur Netflix, cette création de Molly Smith Metzler est adaptée de l’ouvrage autobiographique de Stephanie Land, Maid : Hard Work, Low Pay, and a Mother’s Will to Surviv. Elle raconte le quotidien bouleversant d’Alex (Margaret Qualley), une mère de famille qui peine à joindre les deux bouts après s’être enfuie du domicile conjugal avec sa fille Maddy. Son conjoint est alcoolique et violent, et Alex a préféré partir avant que les choses ne dégénèrent réellement. Mais voilà, seule et sans argent, la jeune femme se sent totalement délaissée au sein d’une société qui n’ouvre pas les portes aux gens comme elle. Sa mère (Andie MacDowell) semble être prise par une folie furieuse d’une artiste en perdition, tandis que son père a refait sa vie et ne désire pas être dérangé avec son enfant issu de sa première union. Les services sociaux considèrent visiblement que la violence d’un conjoint ne peut être que physique pour aider les femmes comme Alex et Maddy a besoin de sommeil et de nourriture. Débute alors le combat effréné d’Alex pour subvenir aux besoins de sa fille, alors que son ex petit-ami entame un procès contre elle pour récupérer la garde de Maddy. Maid, c’est dispo sur Netflix, et voici ce que l’on a pensé des premiers épisodes.

Dans les premiers épisodes de Maid, on suit la descente aux enfers d’Alex, qui malgré ses efforts, enchaîne galère sur galère. Lorsqu’elle comprend que l’avenir de sa fille est entre ses mains, Alex se découvre alors une force qu’elle ne soupçonnait pas, en partie grâce à une dame qu’elle rencontre dans un centre d’aide pour femmes battues. Maid aborde la question des violences conjugales et des problèmes financiers d’un nouvel oeil. Premièrement, la série interroge le spectateur sur l’idée qu’on se fait d’une femme maltraitée par son mari. Est-ce qu’un coup doit-il nécessairement être porté pour que l’on vous considère comme battue ? C’est la question que pose Maid. De plus, la série dépeint un portrait inattendu et pourtant réaliste d’une Amérique frappée par les difficultés financières. Il est certain que les aides offertes aux personnes comme Maddy sont loin de celles que l’on pourrait trouver en Europe. Certaines séquences sont brutales et encore plus pour des spectateurs parents, qui comprennent le désarroi d’Alex lorsque cette dernière ne peut qu’offrir le siège arrière d’une voiture comme lit à son enfant.

Pour résumer, Maid est un drama social pertinent et touchant. Ce n’est pas une série bourrée d’action ou de rebondissements, mais le récit d’une mère de famille prête à tout pour son enfant. Son combat est aussi beau que juste, et on a forcément envie de découvrir comment il se terminera. Les dix épisodes de la mini-série Maid sont disponibles sur Netflix depuis ce 1er octobre et nous vous conseillons fortement d’y jeter un coup d’oeil. Pour ne jamais être à court d’idées, voici tous les autres films et séries prévus au mois d’octobre sur la plateforme de streaming !

Source: Lire L’Article Complet