Maternal : rencontre avec la réalisatrice

Avec “Maternal”, Maura Delpero signe un film troublant sur la maternité. Rencontre avec une cinéaste italienne au parcours atypique.

AlloCiné : Quel est votre parcours ?

Maura Delpero : C’est un parcours pas trop classique. Mes études formelles ont été en lettres à l’Université de Bologne et Sorbonne Paris IV. J’ai fait des études en cinéma à Buenos Aires et parallèlement j’ai appris sur le champ avec mes documentaires et en travaillant sur des tournages. J’ai toujours eu un besoin d’expression artistique qui est passé à travers plusieurs disciplines comme la danse, le théâtre, la littérature. Je pense que le cinéma est arrivé dans mon parcours comme un art combinatoire qui me permet de fondre différentes tensions artistiques et à la fois j’ai découvert a posteriori que j’ai toujours imaginé par scènes.

Comment est né Maternal ?

Ça a été un long parcours de découverte qui m’a conduit à faire un film sur la maternité. Ce désir intime est devenu au fur et à mesure plus universel quand j’ai pris conscience qu’on n’approfondit pas assez la complexité de la maternité, de qu’on a tendance à la cacher, ce qui laisse plusieurs femmes seules avec des contradictions qu’elles ne sentent pas le droit d’exprimer. La maternité adolescente et celle absente des sœurs m’intéressaient chacune en soi, m’intéressaient par ailleurs dans sa paradoxale cohabitation dans le même foyer, mais aussi parce qu’elles me permettaient de faire surgir d’une forme plus éclatante les luttes intérieures et solitaires éprouvées par beaucoup de femmes dans notre société. Je voulais mettre au centre d’un film cet énorme évènement qui est la maternité sans cacher sa difficulté, ses imperfections, ses infinies déclinations, son humanité malgré tout.

Avez-vous hésité entre documentaire et fiction pour Maternal ?

Galerie: Kate Winslet dans toute sa franchise (StarsInsider)

Oui, au début. J’ai commencé mes recherches (une phase à laquelle je donne beaucoup d’importance quelque ce soit son but : documentaire ou fiction), en me disant que le matériel même m’aurait dicté la forme. En fait, ça a été tout en travaillant dans des foyers (je donnais des laboratoires de cinéma aux jeunes mères) que j’ai ressenti que ma caméra ne devait pas être documentaire. J’ai eu une sensation étique et esthétique de que dans une situation autant brulante comme celle de la maternité adolescente il fallait faire un petit pas en arrière et que en ce sens la fiction m’aurait permis de contrôler mieux ce petit pas, cette économie de l’image que je voulais m’imposer et à la fois m’aurait permis doser cette distance sans perdre l’émotion. Respecter sans refroidir. C’est un travail difficile, millimétrique sur lequel j’ai réfléchi tout le temps, du scenario jusqu’à l’édition, je sentais que les codes fictionnels me permettraient décider plus précisément la forme plus rigoureuse du point de vue humain et esthétique.

  • Piège pour Cendrillon Bande-annonce VF

    Allocine

  • Le Pont des Espions Bande-annonce VO

    Allocine

  • Top 5 N°127 – Les performances vocales de chanteuses au cinéma

    Allocine

  • U-571 Bande-annonce VO

    Allocine

  • Hannibal Lecter : les origines du mal Bande-annonce VO

    Allocine

  • Le Crime était presque parfait Bande-annonce VO

    Allocine

  • Lupin III: The First Bande-annonce VF

    Allocine

  • Chien Pourri, la vie à Paris ! Bande-annonce VF

    Allocine

  • Les Enfants du temps Bande-annonce VF

    Allocine

  • The 355 Bande-annonce VO

    Allocine

  • Aviez-vous remarqué ? Sherlock Holmes

    Allocine

  • Faux Raccord N°86 – "Jurassic Park" / "Le Monde Perdu"

    Allocine

  • Contre-enquête Bande-annonce VF

    Allocine

  • Madagascar Bande-annonce VF

    Allocine

  • Roméo doit mourir Bande-annonce VO

    Allocine


  • Piège pour Cendrillon Bande-annonce VF
    Victime d’un incendie, une jeune fille se réveille amnésique dans une clinique. Elle doit réapprendre petit à petit les mots, les idées, la vie. On lui dit qu’elle s’appelle Michèle, l’héritière d’une riche industrielle et que sa cousine Dominique a péri dans l’incendie. Jeanne, sa gouvernante, vient la chercher à la clinique. Bientôt Michèle va découvrir qui elle était vraiment…


    Allocine


  • Le Pont des Espions Bande-annonce VO
    James Donovan, un avocat de Brooklyn se retrouve plongé au cœur de la guerre froide lorsque la CIA l’envoie accomplir une mission presque impossible : négocier la libération du pilote d’un avion espion américain U-2 qui a été capturé.


    Allocine


  • Top 5 N°127 – Les performances vocales de chanteuses au cinéma
    Elle chante super bien, l'actrice ! Top 5 des performances vocales de chanteuses au cinéma.


    Allocine

VIDÉO SUIVANTE

Au centre du film, il y a le personnage de la religieuse. Comment la décririez-vous ?

Une jeune femme qui, malgré son apparence angélique, a une personnalité intense. Quand elle arrive au foyer elle a déjà compris que les relations sentimentales érotiques humaines ne lui suffisent pas : son cœur veut éprouver un amour inconditionnel et le trouve dans le Christ, époux promis, qu’elle va marier avec ses vœux perpétuels. Elle arrive en lune de miel, sans doutes, pleine de foi, prête a donner un amour chrétien aux filles et aux enfants. C’est dans le foyer qu’elle découvre qu’il y a un amour inconditionnel aussi sur la terre, l’amour pour un fils. Dans sa lutte intérieure entre désir et responsabilité, Paola fait son chemin de trahison, de l’amour spirituel à l’amour profane, on se lançant avec corps et âme dans une aventure qui aura un prix.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Comme mon chemin a été polyédrique, du même mes inspirations sont dans différents formes d’art. Bien sûr du cinéma que j’aime, parfois du théâtre et de la littérature, mais surtout de la photographie et de la peinture. Ça c’est ce qui m’inspire pendant le processus. Pourtant ce qui inspire le film, le point de départ, est toujours la réalité. Je trouve beaucoup d’images émouvantes et inspiratrices dans les rues, sur les autobus…en observant les gens, en les écoutant parler, raconter ses histoires, ce qu’ils montrent et ce qu’ils ne montrent pas, ce qui est évident dans ses sentiments et ce qui est caché…c’est toujours ça qui m’inspire.

La bande-annonce de Maternal :

Source: Lire L’Article Complet