Miss France : cette grande annonce d’Alexia Laroche-Joubert

Tandis que l’élection de Miss France 2022 se tiendra en décembre prochain, Alexia Laroche-Joubert a annoncé plusieurs changements, parmi lesquels, la création de la société Miss France.

Le concours Miss France assoit plus que jamais sa notoriété. Au départ simple concours de beauté pour assurer le rayonnement de la France à l’étranger, depuis 2002, l’émission suivie chaque années par des milliers de téléspectateurs est produite par la société Endemol et diffusée sur TF1. Mais désormais, il faudra parler d’une société Miss France, dans laquelle Sylvie Tellier, directrice générale, va connaître quelques chamboulements prochainement. Et pour cause : Alexia Laroche-Joubert vient de glaner le poste de présidente, remplaçant ainsi Nicolas Coppermann, président d’Endemol.

"Je suis très fière de prendre la direction de la société Miss France, au delà d’un rêve de petite fille, d’une très belle marque, d’un des plus grands show de la télévision, j’aime participer à la mise en avant de jeunes femmes volontaires et ambitieuses", a ainsi confié Alexia Laroche-Joubert sur Twitter, relayant le communiqué de presse qui annonce sa prise de poste. Une belle opportunité pour la directrice d’Adventure Line Productions, qui détient les jeux Koh-Lanta mais aussi Fort Boyard, mais qui n’est pas sans en inquiéter certains, qui redoutent le concours de beauté soit dénaturé au profit… d’un show de télé-réalité.

Miss France bientôt basé sur un "casting télévisuel" ?

En août dernier, dans les colonnes de Télé Star, Hubert Guérin, un proche de Geneviève De Fontenay, avait en effet confié que le concours Miss France serait basé sur un "vaste casting télévisuel", dans lequel Alexia Laroche-Joubert intervenait régulièrement pour donner "son avis sur les qualités télégéniques de certaines candidates". "La production va lancer un grand feuilleton télévisuel", affirmait-il, expliquant qu’une "armée de casteurs professionnels se lancera à la recherche de candidates avec un physique qui passe bien à la télé, une histoire à raconter". Ainsi, selon Hubet Guérin, les élections régionales des Miss seraient ainsi vouées à disparaître pour laisser place à des "émissions qui se succéderont en prime time entre novembre et décembre" pour choisir les participantes à l’élection de Miss France, et ce jusqu’à "la grande messe de l’élection nationale".

Source: Lire L’Article Complet