Ophélia Kolb (Jugé sans justice) : "Je ne poste jamais rien de personnel sur les réseaux"

Adapté du roman de Mathieu Menegaux Est-ce ainsi que les hommes jugent ?, le téléfilm Jugé sans justice, diffusé lundi 11 octobre à 21 h 05 sur France 2, raconte l’histoire d’une erreur judiciaire et d’un acharnement populaire. Ophélia Kolb y incarne l’épouse de fiction de Yannick Choirat.

Que raconte Jugé sans justice ?

OPHÉLIA KOLB : Ce téléfilm raconte l’histoire d’un homme jugé sans preuves et de la responsabilité des réseaux sociaux dans la destruction d’une famille.

Quel rôle jouez-vous ?

Il s’agit de Sophie, l’épouse de Gustavo. C’est une femme qui essaie de tenir son foyer. Elle est méticuleuse, passionnée par son métier d’instagrameuse culinaire. Elle est appliquée dans tout ce qu’elle fait. Sa maniaquerie a quelque chose de parfois agaçant, surtout pour son entourage, mais ce défaut va finir par servir l’enquête…

Qu’avez-vous aimé dans cette interprétation ?

La manière dont le germe du doute grandit dans son esprit. Elle veut croire en l’innocence de son mari mais la vindicte populaire finit par l’atteindre aussi.

Quels sous-titres doit-on lire dans cette intrigue ?

Le sujet pointe la dangerosité des réseaux sociaux mais pas seulement pour la jeune génération. Tout le monde peut être impacté : les adultes mais aussi les institutions, comme la police et la justice.

Quel est votre rapport aux réseaux sociaux ?

Comme la majorité des gens, je les utilise mais essentiellement pour mes loisirs culturels. Je me tiens informée des pièces, des expos, des lectures, des films… Je ne poste jamais rien de personnel sur les réseaux. C’est la seule façon de protéger sa sphère intime.

Comment se sont passées les retrouvailles avec votre partenaire, Yannick Choirat, treize ans après Caméra Café ?

On n’avait pas eu l’occasion de retravailler ensemble depuis nos deux années en commun sur Caméra Café. C’est un comédien épatant et un partenaire génial. On était tous les deux très heureux de se retrouver. Quant à Anne Benoît, c’était notre premier film ensemble. Quand j’ai su qu’elle jouerait mon avocate, j’étais enthousiaste, parce que c’est une comédienne fascinante, que je suis depuis très longtemps.

Quand les gens viennent à vous, de quelle fiction vous parlent-ils le plus ?

Il y a On va s’aimer, un peu beaucoup… On me demande souvent pourquoi ça s’est arrêté si vite. C’est vrai que c’est dommage. Il y avait matière à écrire une saison 3. Et puis bien sûr, il y a Dix pour cent. J’ai beaucoup de retours positifs sur le couple Colette-Andréa (Camille Cottin).

Où en est la saison 5 et l’unitaire dont on parle beaucoup mais dont on ne sait rien ?

Je suis comme vous, j’attends. Je n’ai aucune info.

Source: Lire L’Article Complet