Outlander saison 6 : Caitriona Balfe révèle sa plus grande frustration sur le tournage

Caitriona Balfe a révélé la raison pour laquelle elle avait été frustrée sur le tournage d’Outlander.

Les fans l’attendent avec impatience : la sixième saison de la série Outlander sera diffusée le 6 mars prochain et les 8 épisodes promettent d’en mettre plein la vue. D’ailleurs, Claire et Jamie se sont affichés plus intimes que jamais dans un nouvel extrait du show à venir, de quoi donner encore plus envie aux téléspectateurs de découvrir cette saison. Voilà plusieurs années que Sam Heughan et Caitriona Balfe interprètent à merveille les personnages principaux et leur alchimie n’est plus à prouver. Très heureuse de faire partie de cette belle aventure, cela n’empêche pourtant pas la comédienne de 42 ans d’avoir quelques frustrations.

En effet, celle qui incarne Claire Fraser dans Outlander a déclaré lors d’une nouvelle interview pour Vanity Fair qu’elle avait exprimé son désir de réaliser un épisode de la série. Malheureusement, cette dernière pense que sa demande est un peu « tombée dans l’oreille d’un sourd ». Selon elle, Caitriona Balfe devait diriger un épisode dans la sixième saison du show mais cela ne s’est finalement pas fait. Désolée, l’actrice avoue : « Cela aurait été l’occasion parfaite pour moi de réaliser dans un environnement sûr. Je suis si proche de toute notre équipe de tournage (…) C’est vraiment dommage mais ce n’est pas de mon ressort ».

Caitriona Balfe et Sam Heughan ont haussé le ton

Dans cette même interview, Caitriona Balfe fait part de sa consternation face au manque de réponse à sa demande et à celle de sa co-star dans Outlander, Sam Heughan, pour avoir davantage de diversité sur le tournage. La comédienne raconte notamment qu’elle et son partenaire de jeu avaient parlé de cela avec l’équipe de la série il y a deux ans sans finalement voir de changement notable. Un problème qu’elle a de nouveau rencontré sur le tournage du film Belfast où elle partage l’affiche avec Jamie Dornan : « L’Écosse est un endroit à prédominance blanche (…) il est donc considéré difficile de trouver ces personnes. Je ne suis pas sûre que cela soit nécessairement vrai. Je pense qu’il y a moyen de trouver des gens à faire venir ».

Source: Lire L’Article Complet