Pascal Praud indigné pour les catholiques de France : la raison très personnelle de sa colère…

Ce 1er avril, Pascal Praud a révélé un secret qui vaut son pesant d’or à ses chroniqueurs, dans “L’heure des pros”…

Des semaines qu’il craint un reconfinement total, une fermeture des lieux de cultes et peste contre l’interdiction de se réunir à plus de 6, même en extérieur. Dans ses émissions sur CNews, tous les matins (et soirs), Pascal Praud ne mâche pas ses mots, quand il s’agit de dénoncer l’action du gouvernement en pleine crise du Covid 19.

Ce 1er avril, l’animateur a avoué, en partie, à ses chroniqueurs pourquoi ses prises de positions concernant les catholiques de France étaient si engagées… Dans “L’heure des pros“, il a en effet expliqué pourquoi “la semaine pascale” est un “évènement” majeur pour cette communauté. Et pourquoi elle se retrouvait gâchée, cette année.

Pascal Praud a d’abord fait un petit rappel des écrits religieux : “le vendredi le Christ est porté en croix, et il fera les 12 stations, c’est ce qu’on appelle la passion du Christ, parce que ‘passion’ veut dire ‘souffrir’, étymologiquement“. Et d’ajouter : “pour les catholiques, ce moment est beaucoup plus important que Noël, puisque c’est la résurrection du Christ, dimanche“.

À lire également

Exaspéré, Pascal Praud craque en direct et se met à faire… le hamster (VIDEO)

Avec les dernières annonces d’Emmanuel Macron et de Jean Castex, l’animateur a également regretté : “et dans la nuit de samedi à dimanche, la veillée pascale ne pourra pas avoir lieu, on l’a dit, parce qu’il y a couvre feu“…

Dans ce contexte difficile (pour tous), Pascal Praud en a profité pour rapporter que “beaucoup de catholiques” se sentaient “méprisés, oubliés dans cette séquence”. Et pour cause : “la veillée pascale, programmée parfois à 6h du matin ou parfois en avance“, sera cette année “une matinée pascale”.

Pour finir, Pascal Praud a également placé une dernière information plus personnelle. Il a précisé que “souvent les garçons ou les filles qui s’appellent Pascal(e), ce n’est pas un hasard. Leur famille a voulu que ce prénom soit choisi pour ça“.

F.A

Source: Lire L’Article Complet