Polémique : une journaliste de Quotidien (TMC) accusée de dénoncer des catholiques auprès de la police après une prière de rue (VIDEO)

Sur Twitter, une séquence de “Quotidien” de ce lundi 16 novembre crée la controverse : une reporter est accusée de “délation” de citoyens auprès de la police.

À Paris, des croyants catholiques se sont rassemblés en respectant la distanciation sociale pour protester contre l’interdiction des cérémonies religieuses en ce deuxième confinement. Une Sophie Dupontel, reporter pour Quotidien sur TMC, a mené une enquête dans différentes villes pour couvrir quelques uns des trente rassemblements catholiques qui se sont déroulés ce week-end. Lors de cette séquence de plus de six minutes, l’objectif était d’identifier ce qui est actuellement légal ou non.

À lire également

“Je n’ai rien contre Quotidien” : Aya Nakamura calme le jeu après avoir fait faux bond à l’émission (VIDEO)

Celle qui travaillait pour BFMTV avant d’arriver sur TMC s’est entretenue avec les forces de l’ordre à Rennes au sujet des lois concernant les rassemblements culturels. “Je n’ai reçu aucune instruction“, affirme un officier de police au micro de la chroniqueuse, qui l’interrogeait sur les verbalisations demandées par le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin sur France Inter la veille, après les actes “répétés” et “contraires aux lois de la République” des croyants catholiques dans plusieurs villes françaises ces dernières semaines. Précisant que la manifestation n’avait pas été interdite, il a confirmé que les rassemblements culturels étaient bien illégaux.

À lire également

“Je me suis trompé, mais je n’étais pas le seul” : Michel Cymes réagit à ses propos sur le coronavirus dans Quotidien (VIDEO)

Après avoir constaté que la police n’est pas intervenue lors des chants religieux, ni lors des prières, la journaliste est “retournée” voir la police qui se trouvait juste à côté. Mais aucun membre des forces de l’ordre ne semble avoir remarqué qu’une prière s’était déroulée sous leurs yeux. La séquence a contrarié de nombreux internautes, certains accusant la reporter de “délation“. Stéphane Jourdain, rédacteur en chef numérique de France Inter, s’est interrogé sur l’éthique de Sophie Dupontel : “Gênantes ces images d’une journaliste de Quotidien qui signale une infraction à des policiers. Journaliste ou auxiliaire de police ?“. 

Gênantes ces images d’une journaliste de @Qofficiel qui signale une infraction à des policiers. Journaliste ou auxiliaire de police ? https://t.co/yUe86ysjj2

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet