Quotidien : comment l’interview de PPDA a poussé Hélène Devynck a porté plainte contre lui

Dans les colonnes du magazine Elle, Hélène Devynck a dévoilé comment l’interview de PPDA dans Quotidien l’a poussée à aller porté plainte contre le journaliste.

En janvier 2022, une plainte pour viol et agressions sexuelles est déposée par Florence Porcel contre Patrick Poivre d’Arvor. Resté silencieux pendant de nombreuses semaines, l’ancien présentateur du 20 heures de TF1 prend la parole le 3 mars dernier dans l’émission Quotidien, animée par Yann Barthès. Il réfute alors les accusations d’agressions sexuelles, expliquant qu’il n’y a "rien de pire pour [lui] que de contraindre quiconque", il admet que "son comportement, comme celui de beaucoup d’hommes de sa génération, ne correspond plus à l’époque dans laquelle on est". "Ce comportement n’est aujourd’hui plus accepté par les jeunes générations, ou un certain nombre de jeunes générations", regrette Patrick Poivre d’Arvor qui reconnaît "avoir dragué" sans toutefois "avoir fait de drague lourde". "Et il est possible aujourd’hui que des femmes se sentent agressées ou en tout cas ne vivent pas ça bien".

Une version des faits lourdement critiquée par les plaignantes. Pour Hélène Devynck, l’intervention de PPDA sur Quotidien a été un électrochoc. "J’ai appris dans Le Parisien que Florence Porcel avait porté plainte pour viol contre Patrick Poivre d’Arvor, je lui ai envoyé un petit mot pour lui dire que je savais de quoi elle parlait", commence-t-elle par déclarer à nos confrères du magazine Elle, avant de poursuivre : "Et puis l’intervention de PPDA dans l’émission Quotidien m’a indignée. Il était tellement insultant pour Florence, que je n’avais alors jamais vue de ma vie, que j’ai appelé les flics le lendemain de l’émission. Je suis allée témoigner et j’ai été très bien reçue par le Major : il était attentif, il n’a pas mis ma parole en doute, c’est important de le dire", confie-t-elle.

"Yann Barthès a été vraiment nul, nul, nul au niveau interview"

Après l’interview de PPDA dans Quotidien, une des plaignantes n’avait pas hésité à fustiger Yann Barthès sur les méthodes utilisées lors de cet entretien : "Yann Barthès a été vraiment nul, nul, nul au niveau interview. Il était dans ses petits chaussons. PPDA, on lui donnait le Bon Dieu sans confession". Elle a ensuite pointé du doigt le fait que PPDA dénonce constamment "un procès médiatique", alors que c’est lui qui l’aurait provoqué en se rendant sur le plateau de Yann Barthès.

Source: Lire L’Article Complet