Réouverture des cinémas : les Français sont-ils retournés en salles ?

Après 100 jours de fermeture pour cause de pandémie du Covid-19, les salles obscures ont pu réouvrir leurs portes, offrant aux spectateurs séances de rattrapages de films déjà sortis et quelques nouveautés. Pour quel bilan ?

Lundi 22 juin, après une période inédite de fermeture de 100 jours, les salles de cinéma ont enfin réouvert leurs portes, encadrées par un protocole sanitaire strict. Une date logiquement attendue comme une délivrance par tous les professionnels de l’industrie, qui estiment avoir perdu près de 60 millions d’entrées, entre début mars et fin juin, par rapport à la même période l’année précédente; soit une perte évaluée à près de 400 millions d’euros. Selon une étude réalisée par Médiamétrie et menée entre les 10-16 juin, pas moins de 18,7 millions de français faisaient part de leur envie de retourner dans les salles obscures. C’est dire si les premiers chiffres de fréquentation à l’ouverture et des jours qui ont suivi ont été scrutés à la loupe par les exploitants et les distributeurs.

Ce lundi 22 juin après la séance d’ouverture du cinéma UGC des Halles à Paris, traditionnel baromètre de la fréquentation des salles, le compteur affichait 421 entrées cumulées tous films confondus. “Un résultat digne d’un mercredi de sortie”, précisait le média spécialisé Le Film français, dans un tweet :

421 entrées cumulées aux premières séances des Halles, tous films confondus, soit un résultat digne d’un mercredi de sortie.

Le top 5 :

Filles de joie 47

L’ombre de Staline 45

Eternal Sunshine of the Spotless Mind 42

La bonne épouse 31

Benni 30 pic.twitter.com/DjBziAxNxE

Sur BFM Business, Nathanaël Karmitz, président du directoire du groupe MK2, s’est réjoui du retour des spectateurs au terme de cette première journée cruciale. “Les spectateurs sont là depuis ce matin 9h donc on est plutôt ravis” expliquait-il depuis un cinéma dde la chaîne MK2 du 13e arrondissement parisien. “Les premiers chiffres sont excellents. On fait plus de 300 personnes à cette première séance de 9h du matin [dans ce cinéma], c’est à dire un remplissage similaire à l’avant-crise. Après tout l’enjeu maintenant est de savoir quand la jauge va revenir à 100%. Il faut avoir des perspectives sur cette normalité”.

Interrogé ce même jour par les caméras de France 5 à l’issue d’une projection du biopic De Gaulle, à laquelle assistait le ministre de la Culture Franck Riester, Richard Patry, le président de la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) était tout aussi enthousiaste que Nathanaël Karmitz. “Les chiffres sont plutôt bons pour un lundi classique. On est très très contents, ça repart et il y a une vraie énergie” commentait l’intéressé qui sortait d’une salle “pleine”, mais respectant bien entendu la distance d’un siège d’écart entre les spectateurs ne se connaissant pas.

Qu’en est-il du bilan de cette première journée de reprise ? Ce sont des oeuvres supposées sortir au moment du confinement qui se taillent la part du lion. En tête figure L’ombre de Staline, avec 10359 entrées, sur une combinaison de 275 copies. Loin derrière se trouve le film d’épouvante-horreur The Demon Inside, avec 5500 entrées nationales, tandis que le drame Filles de joie fermait la marche avec 4615 entrées ventilées sur 211 copies. On notera au passage le très beau chiffre du chef-d’oeuvre de David Lynch, Elephant Man, projeté dans une splendide copie restaurée, qui a attiré ce jour-là dans 43 salles pas moins de 1171 personnes. A date, les mésaventures de John Merrick ont attiré plus de 7700 personnes, grâce à un nombre de copies en circulation sensiblement plus élevé (66).

Entre les 24 et 28 juin, c’est un trio de films sortis début mars, qui ont vu leur exploitation interrompue par la pandémie du Covid-19, qui arrivent en tête du classement. La Bonne épouse décroche la 1ère place suivi par De Gaulle et En avant de l’écurie Pixar.

Rang Titre Entrées France Copies Cumul
1 La Bonne épouse 125.217 962 296.217
2 De Gaulle 96.030 1060 691.209
3 En avant 55.534 722 664.972
4 L’ombre de Staline (Nouveauté) 49.499 372 49.499
5 Invisible Man 32.223 393 652.625
6 The Demon Inside (Nouveauté) 28.367 246 28.367
7 The Hunt (Nouveauté) 19.254 242 19.254
8 Radioactive 18.095 290 54.833
9 L’appel de la forêt 17.423 407 1.196.510
10 Nous, les chiens (Nouveauté) 15.581 379 15.581

Dans ce Top 10, quatre nouveautés parviennent à se faire une place. On notera en particulier les excellents chiffres du film d’Agniezska Holland, L’ombre de Staline. Il prend la première place parmi les nouveautés en exploitation depuis le 22 juin. Des chiffres d’autant plus solides que ses concurrents De Gaulle et En avant quadrillent le terrain avec un nombre de copies en circulation 2 à 3 fois supérieur; le biopic De Gaulle étant un rouleau compresseur dans ce domaine avec 1060 copies. Mais il ne fait une moyenne que de 91 spectateurs / copie, là où L’ombre de Staline en fait 130. La performance est particulièrement nette sur le marché parisien, où le film est leader dans 18 des 25 cinémas où il est projeté. “Nous sommes ravis de ce résultat, a fortiori au vu du contexte de reprise timide du marché” a d’ailleurs déclaré Alexis Mas, président de Condor Distribution. “Le pari de la réouverture s’est révélé payant, aidé par une campagne initiale et une relance très remarquée, et d’un fort soutien de la presse”. En cumul, le Top 30 des films a motivé 599.262 spectateurs la semaine dernière. La reprise est là, mais encore fragile et timide. Reste donc à confirmer l’essai, dans une période encore faite d’incertitudes.

Source: Lire L’Article Complet