Squid Game : Que signifie réellement le nom de la série ?

Squid Game signifie Le Jeu du Calamar en Français. Mais pourquoi le créateur a-t-il choisi ce nom pour la série Netflix ? 

Si Squid Game est en passe de devenir le plus grand succès sur Netflix, il faut savoir que Hwang Dong-hyeok, le créateur, a commencé à travailler dessus en 2008. Il n’a pas révélé s’être inspiré de divers projets tels que Alice in Borderland, Hunger Games, Parasite… avec lesquels Squid Game est comparée, mais avoue être un vrai mordu de bandes-dessinées. Auprès de Radio Times, il raconte comment il a choisi ce nom pour sa série. Ce qu’il est important d’avoir en tête, c’est que Squid Game (Le jeu du Calamar en Français) est un vrai jeu auquel les enfants coréens s’amusaient dans les années 1970-1980. Le principe ? Deux camps s’affrontent : il y a les attaquants, dont le but est d’arriver jusqu’à la tête du calamar sans se faire pousser hors des lignes dessinées, et les défenseurs qui doivent faire sortir leurs adversaires du jeu. Les formes géométriques en rond, triangle et carré font partie du Squid Game, et elles en disent beaucoup sur le rang social des employés en combinaison rouge dans la série. Maintenant, découvrez pourquoi le showrunner a choisi ce nom pour son programme.

« C’était l’un des jeux les plus physiques et c’était aussi l’un de mes jeux préférés. J’ai eu le sentiment que ce jeu pouvait être le jeu d’enfant le plus symbolique qui puisse représenter le type de société dans laquelle nous vivons aujourd’hui », explique-t-il. C’est également la raison pour laquelle il a fait du Squid Game le dernier des six jeux avant que SPOILER remporte la compétition, même si un précieux indice l’annonçait dès le départ comme vainqueur. Il y a plus de dix ans, le créateur révèle que personne ne croyait en son projet, jugé comme trop complexe mais aussi trop violent. Aujourd’hui, il peut se targuer de vivre pleinement le succès planétaire de Squid Game, au point qu’un homme se fasse harceler à cause de la série.

Source: Lire L’Article Complet