« Supernova » croit à l’amour qui brille une dernière fois

  • Le dernier voyage de sexagénaires gays bouleverse dans « Supernova ».
  • Colin Firth et Stanley Tucci y incarnent un couple que la maladie va séparer.
  • Ce film célèbre l’amour et la vie sans effet mélodramatique.

Colin Firth et
Stanley Tucci en vieux couple toujours amoureux, on y croit ! Ils sont bouleversants dans Supernova d’
Harry Macqueen. Le premier y incarne un pianiste qui a mis sa carrière de côté pour s’occuper du second, atteint d’une maladie qui lui fait perdre la mémoire.

Leurs dernières vacances, décrites avec une infinie tendresse, sont de l’étoffe dont on crée les belles histoires d’amour. « Celle de deux personnes qui s’aiment, explique Stanley Tucci dans le dossier de presse. Il pourrait s’agir d’un couple hétérosexuel et cela n’aurait aucune importance. Le fait qu’il s’agisse d’un couple gay ajoute tout de même une dimension particulière et je crois que c’est important de le montrer. »

Les derniers feux d’une étoile

Le réalisateur fait partager leur relation en forme de « supernova », une étoile qui brille une dernière fois avant de disparaître dans une explosion spectaculaire. Le duo de sexagénaires profite de ces ultimes moments pour faire ses adieux à ses proches comme à son bonheur qu’il sait condamné à court terme. Les paysages de la campagne anglaise que les héros parcourent en camping-car servent d’écrin à cette ode à célébrer les plaisirs de l’existence tant qu’ils sont accessibles. Merveilleusement éclairés par Dick Pope, ils dépaysent le spectateur autant que les protagonistes.

Harry Macqueen fait partager le point de vue de chacun des compagnons sans tomber dans le mélodrame. Supernova est habité par un incroyable souffle de vie qui donne envie de serrer les gens qu’on aime dans ses bras pour savourer chaque instant passé en leur compagnie.

Source: Lire L’Article Complet