Sylvie Vartan :  »J’ai toujours une pensée pour Johnny quand je chante »

Alors qu’elle célèbre ses 60 ans de scène, Sylvie Vartan, qui sera vendredi 19 novembre à 21 h 05 dans La Boîte à secrets, sort son 50e album studio, Merci pour le regard*. Elle se confie dans Télé Star.

Vous fêtez vos 60 ans de scène* et sortez un 50e album studio** ! Cela maintient-il jeune de continuer à chanter ?

Sylvie Vartan : Oui, parce que chanter, c’est rester en contact avec l’enfance. Moi, je n’ai pratiquement jamais arrêté la scène. Cela fait quand même dix ans que je n’ai pas sorti de chansons originales. Cet album était dans ma tête depuis pas mal d’années. Il colle parfaitement avec ce spectacle, qui sera un récital confidentiel.

Il y a soixante ans, Johnny vous repérait en lever de rideau de Vince Taylor. Y repenserez-vous quand vous entrerez sur scène ?

J’ai toujours une pensée pour Johnny quand je chante.

Comment résumeriez-vous ce nouvel opus ?

L’amour y est décrit sous toutes ses coutures. Il raconte la passion, la solitude, les ruptures qui laissent désemparé, la façon d’aimer autrement au fil du temps… Tous ces états-là, je les ai vécus.

On vous connaît deux grandes histoires : avec Johnny et avec votre époux, Tony Scotti, depuis trente-sept ans. Diriez-vous que vous avez été chanceuse en amour ?

J’ai eu une chance inouïe. Tony et moi sommes ensemble depuis quarante ans et sommes effectivement mariés depuis trente-sept ans. On n’arrive pas à le croire nous-mêmes. On est tellement actifs, semblables, qu’on ne se rend pas compte du temps qui passe.

Le disque s’appelle Merci pour le regard. Est-ce une façon de remercier le public ?

Oui. J’ai été dans le regard des gens toute ma vie, en fait. Et j’ai aimé ça, alors que je suis femme plutôt timide et solitaire. J’aime qu’on me regarde sur scène mais dans la vie, pas du tout. C’est pour cela que je sors peu.

Votre fils, David Hallyday, a pris le chemin de ses parents. Votre fille, Darina, 23 ans, a- t-elle des velléités de show-biz ?

Non, Darina veut devenir architecte d’intérieur. Elle ne veut pas chanter. Elle se trouve trop timide. J’ai beau lui dire que se produire devant un public, c’est se transcender, sa décision m’a l’air définitive.

Avez-vous regardé le concert hommage à Johnny Hallyday, le 14 septembre sur France 2 ?

Tout ce qui est fait maintenant ne m’intéresse pas. Je suis heureuse qu’il soit dans la mémoire des Français. Tout ce que je veux, c’est qu’on se souvienne de lui dans sa force, pas dans des récupérations.

Avez-vous vu Laeticia Hallyday dans Quotidien, qui a regretté que David n’ait pu jouer Sang pour sang, à l’Arena, à cette occasion ?

David a tout refusé, même d’être décisionnaire dans le domaine artistique de son père. Il a son père dans son cœur, ça lui suffit, je crois.

Et que pensez-vous de la sculpture de Bertrand Lavier qui rend hommage à Johnny devant l’Accor Arena ?

Je ne vois pas à quoi ça rime, la moto. Certes, il les aimait. Mais bon… Je le garde en mémoire comme un soleil.

*Disponible depuis le 1er octobre, Sony/Columbia.

** Le 20 novembre salle Pleyel, puis en tournée en France, Belgique, Suisse.

Source: Lire L’Article Complet