Tout le monde veut prendre sa place : Bruno Guillon déçu de ne pas succéder à Nagui ? Il répond

Après l’annonce de Nagui, le nom de Bruno Guillon a été évoqué pour prendre sa succession dans Tout le monde veut prendre sa place. L’animateur est-il déçu de ne pas avoir été appelé ?

La rentrée de France 2 va être bouleversée ! Et notamment les midis de la chaîne du service public : les Z’amours va s’arrêter après 26 ans d’existence et Nagui a annoncé quitter la présentation de Tout le monde veut prendre sa place. Quelques semaines après, le nom de sa remplaçante a été annoncé. Et c’est Laurence Boccolini qui va reprendre les rênes du jeu de midi. Et si le nom de Bruno Guillon avait un temps circulé dans les médias, l’animateur n’est pas du tout déçu. Bien au contraire. "Je ne me suis pas posé la question et la chaîne non plus, nous assure-t-il au détour d’une interview, à retrouver dans le numéro de Télé Star en kiosques ce lundi 21 juin. France 2 voulait miser sur une animatrice et je suis ravi que ce soit Laurence Boccolini, car c’est une grande professionnelle."

De son côté, l’animateur va être aux manettes d’une toute nouvelle émission, Chacun son tour. "Ce que je peux vous dire pour le moment, c’est que ce sera un divertissement très ludique avec du public", nous a-t-il seulement annoncé avant d’évoquer son plaisir d’avoir pu présenter les Z’amours avant que l’émission ne disparaisse de la grille de France 2. Ce dont il se souviendra ? "Le bonheur d’avoir partagé des instants de vie avec des centaines de candidats et une équipe géniale, mais aussi la satisfaction d’arrêter l’émission sur des scores records", confie Bruno Guillon, qui avait pris la suite de Tex. Quant à Nagui, c’est sans regret qu’il a quitté l’animation de Tout le monde veut prendre sa place. "Cette décision est mûrement réfléchie", expliquait-il dans les colonnes du Parisien.

Pourquoi Nagui a quitté TLMVPSP ?

"Ça fait presque trois ans que j’évoquais le besoin de rafraîchir le jeu, ne serait-ce que pour me renouveler. Je ressentais un décalage entre l’émission et moi. Quand j’en parlais, on essayait de me raisonner, continuait Nagui. On me demandait si j’étais sûr, si ce n’était pas un passage à vide, si ce n’était pas le blues. On m’a conseillé de prendre des vacances. Mais non. Je n’avais le plus l’appétit, la ‘grinta’, comme on dit dans le foot. C’est comme travailler pour des patrons qu’on n’aime pas. Je préfère arrêter avant qu’on m’arrête. Je ne reviendrai pas sur ce choix." Et si l’animateur est heureux, ce changement va bouleverser les téléspectateurs. Mais également Jean-Luc Reichmann. "Je suis triste parce que Nagui est un compagnon de route depuis trente ans, nous confiait-il. Il faut toujours être attentif à ce qui se fait ailleurs. Nagui et moi, c’était Prost-Senna, Nadal-Federer. Je suis triste qu’il ne soit plus en face."

Interview à retrouver en intégralité dans votre magazine Télé Star en kiosque et en version numérique ce lundi 21 juin

Source: Lire L’Article Complet