Tout le monde veut prendre sa place : la première de Laurence Boccolini sera le…

Nagui va bientôt faire ses adieux à Tout le monde veut prendre sa place. Laurence Boccolini va lui succéder dans quelques jours.

C’est un sacré changement qui va bientôt s’opérer sur France 2. Après 15 ans à la tête de la présentation de Tout le monde veut prendre sa place, Nagui quitte le navire. Le nom de sa remplaçante est déjà connu, puisqu’il s’agit de Laurence Boccolini. Que les téléspectateurs se préparent au changement : l’animatrice fera sa première dans quelques jours : le lundi 9 août ! Les fans de l’émission auront désormais rendez-vous avec l’ancienne présentatrice du Maillon Faible, tous les midis aux mêmes heures que d’habitude. Mais ce n’est pas le seul changement. En effet, Tout le monde veut prendre sa place va connaître d’autres bouleversements.

Nouveau générique, logo tout neuf et décor amélioré, voilà le programme de cette rentrée pour l’une des émissions phares de France 2 qui a annoncé que la scénographie du plateau avait aussi été repensée. Si le principe du jeu reste quant à lui le même, une autre nouveauté va faire son apparition : les "QPT", comprenez, ces "Questions pour tous" qui seront posées de façon simultanée à tous les candidats dès la première manche. De quoi apporter un peu de fraîcheur dans ce jeu télévisé qui devra encore faire face à un Jean-Luc Reichmann toujours plus efficace dans les 12 coups de midi.

Nagui : "Je ne reviendrai pas sur ce choix"

C’est dans les colonnes du Parisien, le 14 avril dernier que Nagui annonçait son départ de Tout le monde veut prendre sa place. Une annonce qui a eu l’effet d’une bombe. Mais l’animateur l’assure, sa décision a été "mûrement réfléchie". Mais pour quelle raison l’un des animateurs les plus connus du PAF quitterait un programme qu’il anime depuis plus de 15 ans ? Selon le quotidien, à cause d’un désaccord avec la productrice du programme : "Je ressentais un décalage entre l’émission et moi. Quand j’en parlais, on essayait de me raisonner. Ce jeu conçu pour durer une demi-heure est passé à quarante-cinq minutes sans changer de concept ni le nombre de questions". Nagui avoue également avoir souffert d’une trop grande pression : "Au-delà du plaisir que j’ai à échanger avec les candidats, ça implique que tout repose sur mon humeur, mon sens de la répartie. Mais je ne suis pas humoriste (…) Je préfère arrêter avant qu’on m’arrête. Je ne reviendrai pas sur ce choix", a-t-il indiqué. Sa décision est donc bien prise.

Source: Lire L’Article Complet