TPMP : fou de rage, Matthieu Delormeau quitte le plateau après un débat électrique avec Gilles Verdez

Matthieu Delormeau a précipitamment quitté le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi 18 mai. Le chroniqueur était très énervé contre Gilles Verdez.

Cyril Hanouna est à la tête de l’émission Touche pas à mon poste depuis plusieurs années. Dans celle-ci, il évoque l’actualité quotidienne et certains sujets peuvent parfois amener à des clashs très intenses. Ce fut le cas ce mercredi 18 mai lorsque Idrissa Gana Gueye a été mentionné. Lors d’un match qui s’est déroulé il y a quelques jours, le joueur du PSG a refusé de porter un maillot floqué des couleurs de l’arc-en-ciel pour la journée en soutien aux droits LGBT. Une décision qui a beaucoup fait réagir et notamment Matthieu Delormeau et Gilles Verdez. Suite au débat, Cyril Hanouna a souhaité lire des messages des internautes. Ceux-ci n’étaient pas toujours tendres avec Matthieu Delormeau. "Vous avez été très mauvais ce soir", a lancé l’animateur. "Ah ben très bien. Là c’est pas possible. Je me fais engueuler, les internautes sont contre moi, ça suffit Cyril", a-t-il affirmé avant de quitter le plateau précipitamment. Alors que Cyril Hanouna tentait de le retenir, Matthieu Delormeau n’a pas souhaité poursuivre cette conversation. "Je n’ai pas envie de m’expliquer", a-t-il conclu.

Mais que s’est -il passé ? "Idrissa Gana Gueye doit-il être sanctionné ?", était la question posée et celle-ci a fait beaucoup réagir. C’est Gilles Verdez qui a d’abord pris la parole : "Non, ça prend une ampleur mondiale mais moi, je le soutiens. Il faut déjà dire que c’est un joueur et un homme exemplaire. Il se préoccupe énormément de ce qui se passe dans la société", a-t-il d’abord expliqué.  "Je lui donne raison, au nom de sa liberté de conscience, d’expression et de religion. Et pour ça, il est jeté aux chiens et je trouve ça inadmissible", a-t-il poursuivi. Ce à quoi Matthieu Delormeau a immédiatement affirmé : "T’es vraiment un énorme connard" avant d’ajouter : "Je te l’avais jamais dit mais là, tu es vraiment un énorme connard". Bien décidé à se faire entendre, il poursuit : "Là pardon, mais ça va trop loin. L’homophobie, ce n’est pas une opinion, c’est un délit. Ce que tu dis là, c’est une honte vraiment, je te le dis, une honte". Alors que Gilles Verdez tentait d’expliquer que Idrissa Gana Gueye ne "pratique pas" l’homophobie, Matthieu Delormeau s’emporte à nouveau : "Mais ce n’est pas une pratique ou une opinion, c’est un délit", s’énerve-t-il. "Donc parce qu’il ne pratique pas l’homophobie, il n’a pas à être contre ?", a-t-il demandé à Gilles Verdez qui lui a simplement répondu : "Tu propages la haine". Un échange très houleux, qui n’est pas passé inaperçu.

Gilles Verdez : s’est-il défendu face à Matthieu Delormeau ?

Le débat a rapidement mal tourné puisque le ton est monté entre les deux hommes.  "C’est fini Gilles, je ne te parle plus. Ce que tu viens de dire là, devant tout le monde, t’es un énorme connard", a de nouveau affirmé Matthieu Delormeau. De son côté, Gilles Verdez a d’abord répondu : "Tant mieux. Mais tu ne comprends rien". Voulant donner la parole à tous les deux, Cyril Hanouna a demandé à Gilles Verdez d’expliquer : "Il ne milite pas pour l’homophobie, il refuse d’arborer un maillot aux couleurs floquées des couleurs de l’arc-en-ciel". Ce à quoi Matthieu Delormeau a rétorqué : "C’est pareil". A la fin de l’émission, Cyril Hanouna a indiqué que son chroniqueur avait été violent dans ses propos mais qu’ils allaient lui pardonner. "C’est déjà pardonné", a confié Gilles Verdez.

Source: Lire L’Article Complet