Valérie Damidot : ses confidences sur ses deux enfants, Roxane et Norman

Rencontre avec Valérie Damidot qui anime Les Plus Belles Vacances, une compétition pour choisir son lieu de villégiature diffusée sur TF1 du lundi au vendredi à 17h30.

Vous rempilez pour la quatrième saison des Plus Belles Vacances. Vous y avez pris goût ?

VALÉRIE DAMIDOT : En même temps, qui n’aime pas les vacances ? J’adore cette émission. Je découvre plein de maisons, de lieux. Cette année, je fais en plus la voix-off.

Quelle destination vous a le plus marquée ?

La Bretagne. On y a découvert des endroits incroyables. On a eu la chance d’avoir Christophe Licata qui cherchait une idée de vacances. Je savais ce qu’il allait choisir. (Elle sourit.) De la villa luxe au camping simple, je suis fière de donner des idées de vacances pour tous les budgets.

Cette année, vous filez encore à l’île de Ré ?

Oui, la dernière quinzaine de juillet, ensuite on va en Espagne. Chaque année, je fais un peu l’île de Ré et une autre destination avec mes enfants.

Vous revenez deux fois l’an, à Noël (Mon plus beau Noël) et pour les vacances. Un rythme qui vous convient ?

Oui, je suis la dame de Noël et des vacances. Mère Noël et mère bikini, ça me va très bien.

Ce rythme vous convient-il ?

Moi, je rêve encore d’une émission de déco. Or, TF1 n’en a pas envie, ce que je regrette.

Changeriez-vous si une chaîne vous en proposait une ?

C’est une certitude parce que la télé manque d’émission de déco populaire.

Vous avez aussi cosigné au printemps dernier une BD illustrée par votre fille, Roxane, sur votre enfance, qui s’appelle La Terrible Époque des sous-pulls en acrylique…

On s’est régalées. La BD s’est super bien vendue. On va faire le tome 2 sur les années 80. Ça a été l’occasion pour nous de regarder les films de famille.

Votre fils, Norman, n’est pas jaloux ?

Pas du tout. Avant le confinement, on jouait ensemble dans une pièce, Gwendoline. On va la reprendre en tournée.

Où en est votre one-woman show ?

J’ai fini de l’écrire. Je pense qu’en 2022, on n’est pas à l’abri de me voir faire des conneries seule sur scène.

Source: Lire L’Article Complet