VIDEO Éric Dupond-Moretti réticent à déclarer son patrimoine, il choque les internautes en parlant d’une loi « populiste »

Invité sur BFMTV vendredi 31 juillet, Éric Dupond-Moretti a répondu aux questions d’Apolline de Malherbe. Interrogé sur son patrimoine qu’il va devoir déclarer, le ministre de la Justice a choqué une grande partie des téléspectateurs.

Eric Dupond-Moretti

Apolline de Malherbe

Éric Dupond-Moretti n’a pas décidé de lisser son discours. À l’antenne de BFMTV vendredi 31 juillet, le ministre de la Justice fraîchement nommé a encore une fois défendu sa « liberté de pensée », quitte à se mettre à dos une grande partie de ceux qui l’écoutaient. Et ils ont été nombreux à tiquer devant une remarque du célèbre avocat concernant la déclaration obligatoire du patrimoine à laquelle il va devoir se plier. En tant que ministre, Éric Dupond-Moretti doit se conformer à la loi relative à la transparence de la vie publique. S’il a encore annoncé qu’il allait s’y soumettre, le compagnon d’Isabelle Boulay n’a pas manqué de dire tout le mal qu’il pensait de cette obligation.

Questionné sur le sujet par Apolline de Malherbe, Éric Dupond-Moretti a commencé par expliquer pourquoi il souhaitait garder pour lui certaines choses : « Je vais vous dire quelque chose de l’ordre de l’intime. Mes enfants ne savent pas ce que j’ai gagné, pour une raison simple, c’est que j’avais envie de leur donner le goût de l’effort et le goût du travail. Je ne voulais pas qu’ils se disent : “On est des fils de bourgeois et ça va”. Et voilà que tout cela va être dévoilé à la France entière et une partie de ceux qui vont aller là vont y aller avec gourmandise. J’estime que c’est du ressort de ma vie privée. Je travaille, madame, depuis que j’ai 14 ans et demi, voyez-vous. Et il faut tout dire ». Le garde des Sceaux s’est ensuite interrogé : « Pourquoi n’envisagerait-on pas de publier le salaire de journalistes du service public ? Pourquoi pas de ceux qui ont des responsabilités à la Haute Autorité ? Voilà, je pense que c’est quelque chose de populiste. Alors j’ai dit très clairement que j’avais encore une liberté de pensée, je vous le démontre, en même temps je me soumettrai aux obligations qui sont les miennes ».

La Toile choquée par les propos d’Éric Dupond-Moretti

Quand Apolline de Malherbe lui a demandé s’il « redoutait » de devoir tout dire de ses revenus, Éric Dupond-Moretti a enfoncé le clou avec une formule choc : « Je n’aime pas la transparence, je n’aime pas la transperscance (sic). Je pense que l’on vit dans une époque où l’on exige tout et où le secret et en particulier le secret professionnel devient suspect. Je n’aime pas l’air de la suspicion ». Ce que les internautes n’ont pas aimé, c’est le ton employé par le ministre de la Justice. Sur Twitter, ils sont nombreux à fustiger Éric Dupond-Moretti, comme cet anonyme qui lance : « Si tu ne veux pas publier ton patrimoine, fallait pas accepter le poste ». Les propos de l’avocat ont aussi été tournés en dérision par un compte parodique : « Est-ce qu’il faut aussi que je déclare les travaux d’aménagement de ma terrasse ? »

«Je n’aime pas la transparence»#DupondMoretti parle de la déclaration de patrimoine des ministres mais ça résume sa ligne sur les délits financiers
Ce mec est ministre de la justice…pic.twitter.com/n4vbbnPuNh

Est-ce qu'il faut aussi que je déclare les travaux d'aménagement de ma terrasse ? #transparence #hatvp#DupondMorettipic.twitter.com/A0PL8rRGcp

Si tu veut pas publier ton patrimoine fallait accepter le poste #DupondMoretti. pic.twitter.com/z1DjpBX6Vl

Source: Lire L’Article Complet