VIDEO. Tarana Burke, la femme à l’origine du mouvement Me Too

Il y a trois ans, les accusation contre Harvey Weinstein, l’ancien magnat d’Hollywood, donnaient naissance au mouvement #MeToo, phénomène viral mondial devenu social. Le 15 octobre 2017, sur Twitter, l’actrice Alyssa Milano invitait les victimes de harcèlement, d’agression sexuelle et de viol à s’exprimer en utilisant le hashtag #MeToo. Le but étant que l’opinion publique puisse mesurer l’ampleur du problème.

Mais le mouvement existait déjà, dix ans auparavant. Il a été créé en 2006 par Tarana Burke, une travailleuse sociale originaire du Bronx.

À l’origine, Me Too s’adressait aux minorités

Au départ, Me Too est surtout une initiative populaire destinée aux minorités, principalement aux femmes noires. En 2006, Tarana Burke travaille déjà depuis des années auprès des populations marginalisées de New York et décide de lancer une campagne nommée “Me Too” : deux mots que les victimes de violences sexuelles peuvent s’échanger pour montrer qu’elles ne sont pas seules.

Si vous n’êtes pas prêt à raconter votre histoire dans les détails, devant tout le monde, alors le fait de dire ces mots simples ‘Me Too’, c’est puissant et doux.

Times

Avec son mouvement elle parcourt les États-Unis à la rencontre des victimes, organise des ateliers et des manifestations un peu partout dans le pays. Le mouvement Me Too n’a pas été “construit dans le but d’être viral ou un hashtag populaire aujourd’hui mais qui peut être oublié le lendemain”, expliquait Tarana Burke au magazine Ebony.

Du Bronx au tapis rouge des Golden Globes

Le 15 octobre 2017, quand l’actrice Alyssa Milano reprend, sans le savoir, l’expression “Me Too”, Tarana Burke ne se doute pas de l’ampleur que va prendre son mouvement. En trois mois, ce sont trois millions de posts qui sont recensés par Twitter. Deux jours après, Alyssa Milano publie un nouveau tweet dans lequel elle confie ne pas avoir été au courant qu’un mouvement Me Too existait déjà dix ans avant son tweet.

Mais Alyssa Milano veut rendre hommage à Tarana Burke. C’est là que la travailleuse sociale du Bronx commence à apparaître aux côtés de l’actrice sur les plateaux TV. Elle est aussi invitée par l’actrice Michelle Williams à venir défiler sur le tapis rouge des Golden Globes.

Pour Tarana Burke, le mouvement Me Too s’est égaré

Aujourd’hui, la fondatrice de Me Too considère que le mouvement s’est éloigné de ses origines. Elle lui reproche de se focaliser sur les auteurs de violences sexuelles plutôt que sur les victimes et de ne pas assez se concentrer sur les minorités, qui sont moins visibles que les stars holywoodiennes.

Ce mouvement, qui a été créé pour soutenir les victimes, est décrit comme s’il s’agissait d’un complot vindicatif contre les hommes. Quoi ? Comment en sommes-nous arrivés là ?

conférence Ted, le 04/01/2019

La reconnaissance tardive du travail de Tarana Burke dit quelque chose de la place des femmes noires issues des quartiers dans le débat sur les violences sexuelles. C’est ce que certaines personnalités, comme la réalisatrice Ava DuVernay, ont dénoncé, parlant d’une forme d’“d’invisibilisation” des femmes noires.

Aujourd’hui, Tarana Burke continue à porter son mouvement et à travailler auprès des victimes. Elle a reçu de nombreux prix et en 2018, Time Magazine lui a consacré sa une et l’a classée parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde.

Source: Lire L’Article Complet