VIDEO Trempé sous une énorme averse, un journaliste de BFM TV fait rire ses collègues

Ce 4 juin sur BFM TV, Christophe Delay et Adeline François n’ont pas pu s’empêcher d’éclater de rire en voyant un confrère qui essayait de présenter des articles de camping sous une pluie battante. Face aux éléments, Stefan Etcheverry a tout donné.

Sur le papier, le sujet était cohérent avec la saison : à l’approche de l’été, proposer un sujet sur le camping pouvait être une bonne idée. Une excellente idée, même. Stefan Etcheverry, un des journalistes de BFM TV, ne pensait sans doute pas se retrouver dans une situation très compliquée ce vendredi 4 juin. Chargé d’interroger – en extérieur, bien sûr – trois personnes qui vendent des caravanes et des objets pour camper ou louent des mini-vans, il aurait pu être confiant. Après tout, il faisait grand soleil la veille. Les intervenants se sont même installés dans le jardin du groupe Altice à Paris pour se mettre en situation, sous un ciel qui aurait pu être bleu azur. Mais les gros nuages gris qui se sont installés au dessus de la capitale ce vendredi matin ne présageaient rien de bon… En l’espace de quelques minutes, le temps a brutalement viré à l’orage : le pauvre Stefan Etcheverry, en chemise, et ses intervenants tout aussi peu couverts ont reçu des trombes l’eau sur la tête. Et il était trop tard pour annuler la chronique…

Des rires et des litres d’eau sur BFM TV

Chargés d’introduire le direct de leur camarade, Christophe Delay et Adeline François avaient le sourire aux lèvres. Avec une ironie non dissimulée, déjà amusés par une séquence qui s’annonçait savoureuse, ils ont annoncé que Stefan Etcheverry était en train d’expérimenter les « joies du camping ». Dans le jardin d’Altice, le pauvre journaliste était trempé jusqu’à l’os. Et comme si le mauvais temps ne suffisait pas, il a dû faire face à des petits problèmes avec les objets présentés. « Il y a tout qui casse, c’est la vie du camping, les amis… », s’est-il désespéré. « La Tiny Camp n’ouvre même plus, c’est quoi ce bin’s ? », a-t-il demandé à Dominique Caumes, la gérante d’une société de mini-caravanes. « Je pense qu’on est venus avec la Bretagne », a simplement répondu la jeune femme, ignorant le souci et faisant exploser de rire Christophe Delay et Adeline François en plateau.

Préférant rire de la situation, Stefan Etcheverry a assuré que tout le monde était « super heureux » d’être pris dans ce déluge. Il n’était pas au bout de ses peines : le journaliste a ensuite dû quitter son abri de fortune pour rejoindre un van sous une pluie diluvienne. « Il est où, Christophe Person ? », a-t-il pesté, taclant l’expert météo de BFM TV. Sympathique, son intervenante lui avait préparé un thé pour se réchauffer. « On en a bien besoin ! », s’est exclamé Stefan Etcheverry, épuisé. « Franchement ça c’est des séquences de vie. Parce que la vie, c’est aussi la pluie, a-t-il conclu, la chemise trempée et les cheveux gorgés d’eau. Et le camping, c’est aussi sous la flotte ! »

Source: Lire L’Article Complet