Yves Calvi : "BFM TV ne m’a pas attendu pour être redoutablement efficace"

Après être passé par France Info, LCI, France 5 et Canal +, le journaliste a pris ses marques sur BFM TV, du lundi au jeudi à 18 h 50, avec Calvi 3D. Premières impressions.

En arrivant sur BFM TV, avez-vous eu l’impression de rejoindre une famille ?

YVES CALVI : J’entre dans la famille d’un journalisme qui est le mien. J’ai en effet l’impression d’être chez moi. Les moyens techniques, le climat de travail, tout est parfait. Je croise de jeunes confrères qui m’ont vu il y a quinze ans présenter C dans l’air ou Mots croisés, c’est amusant. Cette chaîne d’info est la première de France et c’est formidable d’y être associé.

Dans son rythme, votre émission ne s’apparente-t-elle pas à une tranche de matinale radio, telle que la vôtre sur RTL ?

C’est vrai qu’il y a un tempo assez semblable. Mais si l’émission s’appelle Calvi 3D, «D» comme débat, décryptage, direct, c’est justement pour se poser, analyser l’actualité.

BFM TV est concurrencée en début de soirée par CNews. Construisez-vous votre émission en fonction de cette réalité ?

CNews est devenue une chaîne d’opinion. Nous, nous restons une grande chaîne d’information. On me fait confiance pour mon expérience, pour le lien que j’ai noué avec le public et pour ma capacité à rendre l’information plus claire. Mais BFM TV ne m’a pas attendu pour être redoutablement efficace.

Nourrissez-vous des regrets de l’arrêt, en juin dernier, de L’Info du vrai sur Canal+, dont l’audience n’a jamais vraiment décollé ?

J’ai présenté cette émission pendant quatre ans dans des conditions exceptionnelles. C’était une machine d’info au cœur de Canal+. Avec son producteur, Jérôme Bellay, nous avons proposé un journalisme de qualité. J’ai été déçu que cette émission s’arrête, j’aurais eu envie de la poursuivre. Je suis parti en bons termes avec Canal+.

Cette saison, votre rythme de vie, entre les matinées à RTL et les soirées à BFM TV, n’a donc pas beaucoup évolué par rapport à l’an dernier ?

J’ai toujours autant de plaisir à me lever à 4 h 30 pour des auditeurs que j’adore. Quand Marc-Olivier Fogiel, le patron de BFM TV, m’a proposé de venir travailler avec lui, je savais que j’allais dire oui. J’ai demandé à préserver mon vendredi : c’est Jean-Baptiste Boursierqui prend la case ce jour-là.

Et le sport dans tout ça ? Avez-vous le temps d’en faire ?

Cet été, en Grèce, j’ai fait une heure de natation par jour. Et j’ai parcouru l’équivalent de 80 km ! C’est pour compenser les écarts que je fais, uniquement le week-end.

Source: Lire L’Article Complet